The online community for winemakers and enologists
Register
Or with your social account :
Promouvoir ses vins grâce à des jeux concours sur les réseaux sociaux
Promouvoir ses vins grâce à des jeux concours sur les réseaux sociaux
Publiée le 22/09/2014 10:42
Media & Communication

Afin d'augmenter la visibilité de son domaine, faire connaître ses vins et augmenter la base de prospects, les jeux concours sont un moyen pour, ensuite, faire grossir la base de "fans", qui pourront devenir clients ou ambassadeurs des vins du domaine.
Winemak-in vous propose dans le cadre d'un partenariat avec les éditions Féret à découvrir quelques bonnes feuilles de l'ouvrage de Patrice Malka et Vincent Pétré : Les réseaux sociaux et le Vin.

 

Organiser un jeu concours, quel intérêt pour un domaine viticole ?

 

Un des intérêts principaux qui pousse une entreprise à organiser des jeux-concours est la collecte de données sur ses participants (nom, prénom, adresse email, date de naissance, code postal, etc.). Ces précieuses informations vont ensuite être qualifiées pour augmenter sa base de données et servir à l’envoi d’offres commerciales.
Les jeux-concours sont également des atouts dans la recherche de visibilité et l’engagement de vos fans. Ils peuvent également être utiles pour fidéliser et remercier ses fans.


Réglementation:
En France, il est obligatoire de rédiger un règlement de jeu et de le déposer chez un huissier qui valide la régularité de l'opération avant son lancement. Le règlement détaille l’organisation et les modalités de participation du jeu, à savoir la date, les étapes à suivre par les joueurs, les informations personnelles obligatoires, la date de tirage au sort, etc.
 
La loi encadre fortement l'organisation des jeux-concours et les réseaux sociaux n’y échappent pas. La loi du 21 mai 1836 interdit ainsi l’organisation de loteries et jeux nécessitant une quelconque participation financière du joueur. C’est de là qu’est né le concept de « jeu gratuit sans obligation d’achat » qui est le seul moyen pour une entreprise d’organiser des jeux-concours (à l’exception des jeux organisés par l’État).


La LCEN ou Loi de Confiance dans l’Économie Numérique impose quant à elle d’obtenir le consentement préalable de chaque participant avant prospection. Exprimé par une case à cocher, le consentement est nécessaire pour valider l’acceptation des règles du jeu ainsi que l’accord pour recevoir des offres commerciales ou tout autre type de notification. Sans opposition de la part des destinataires (demande à être retiré de la base de données), l’entreprise peut utiliser ces adresses pour envoyer des offres.
 

Quels coûts à prévoir pour le vigneron ?

 
Lors de l’organisation d’un jeu-concours, une entreprise fait face à plusieurs coûts liés à :

  • la valeur des lots à gagner ;
  • la création et le dépôt du règlement auprès d’un huissier (généralement compris entre 100 et 200 €) ;
  • l’utilisation d’une application sur Facebook (entre 0 et 150 € suivant le nombre de fans) ;
  • le tirage au sort (s’il n’est pas traité en interne) ;
  • l’expédition des lots aux gagnants.
     
Comment organiser un jeu concours  ?

 

Depuis le 27 août 2013, Facebook autorise l’organisation de jeux-concours directement depuis une page en utilisant des publications. Auparavant, il fallait utiliser une application dédiée, visible depuis un onglet Facebook, mais hébergée en dehors de la plateforme.
Passons en revue les principales différences entre les deux solutions possibles :

 

Type de concours et ses possibilités marketing

concours via publication

concours via application

Inciter les participants  à devenir fans avant de pouvoir jouer

Impossible

oui

Collecte de données marketing (prénom, nom, adresse e-mail, date de naissance …)

Limité aux données visibles soit nom et prénom

oui

Statistiques détaillées sur le succès de l’opération

Limité aux statistiques de publication Facebook

oui

Obligation de dépôt de règlement

oui

oui

 

Si organiser un concours sur son fil d’actualité peut apparaître plus simple et économique donc attractif pour des marques, il faut en réalité tempérer cette position et considérer les objectifs visés. Si l’objectif est d’augmenter une base de fans ou d’adresses e-mail, il faudra préférer recourir à une application. A contrario, une marque qui souhaite dynamiser sa page à un instant donné pourra préférer recourir à la technique des publications.


Dans tous les cas, le règlement devra être visible, tout comme la mention « Ce concours n'est pas organisé ou géré par Facebook. »
 
 
© Editions Féret

 

Les réseaux sociaux et le vin, Patrice Malka et Vincent Pétré

Vin et numérique se sont rencontrés avec autant de difficultés que la tradition accepte la modernité sur son chemin. Les professionnels du vin se passent encore des réseaux sociaux ou ne les optimisent pas. Le vin a pourtant sa place dans ces médias et beaucoup ont à gagner en adoptant ces supports.


Pour autant, il ne faut pas s’engager dans les réseaux sociaux par mode ou sur un coup de tête. Il est nécessaire de réfléchir à ses objectifs et de bâtir sa stratégie en intégrant le fait que les réseaux sociaux sont un des éléments de la communication digitale et plus largement du marketing de l’entreprise.


Ce précis est une aide à la décision, comblant la méconnaissance des outils qui sont offerts aux professionnels du vin. Il s’attache à situer les réseaux sociaux dans ce contexte spécifique et apporte des éléments de réponses pour comprendre les enjeux et les bénéfices possibles.


Les exemples et bonnes pratiques, présentés tout au long de l’ouvrage, donnent des informations concrètes sur la mise en place et les règles à suivre.

ISBN 978-2-35-156-146-1

Acheter le livre sur le site des éditions Féret

Retrouvez ici l'article sur les coûts générés par l'animation de ces réseaux et ici, la présentation de ces outils dans le cadre de la stratégie marketing d'un domaine.

 

More information about the author :

Vincent PétréThis member is a Winemak-in influencer
Social Media Manager