Vinification : des capteurs et du bigdata dans les cuves et les barriques

Les objets connectés et le big data arrivent dans les chais ! L'oenologie est un des seuls secteurs a encore accepter un taux de défaut élevé sur les produits finis. En cause, le facteur humain, souvent à l'origine d'erreurs de mesures et de manipulations. L'avenir est donc à l'oenologie prédictive et connectée, des capteurs précis et automatiques soulageant l'oenologue et le vigneron, lui permettant de prendre de meilleures décisions pendant les vinifications. Les solutions se multiplient !

Winegrid, Enometer, Vinifica, quelques'unes des solutions européennes de capteurs d'analyse en temps réel des paramètres de vinification. Tous ont en commun l'objectif d'améliorer la précision des mesures en réduisant le temps d'opération pour le vinificateurs. Réduisant ainsi les coûts et les marges d'erreurs. Avec plus de temps disponible le personnel de chai peut se concentrer sur la dégustation, et anticiper les opérations à mener, dans un soucis de précision et de qualité.

 

Winegrid ou la barrique connectée

 
Winegrid est un projet de développement de capteurs polyvalents pour cuves et barriques développés par La société portugaise Watgrid. Hébergée par l'accélérateur 33 entrepreneurs, avec des équipes basées à Bordeaux et au Portugal, la jeune société est encore en phase de test. Ses capteurs permettent de mesurer, grâce à une technologie de mesure optique, différents paramètres clés du suivi des vinifications :

  • Turbidité
  • Température
  • Couleur
  • Niveau du liquide dans la cuve
  • Acidité et pH
  • niveau de sucre et alcool

Les sondes sont reliées par système sans fil à des serveurs distants (cloud) qui analysent les données et permettent un suivi analytique et statistique en temps réel des mesures effectuées sur cuves. En France, le système est aujourd'hui en test au château Lynch Bage, mais également utilisé par l'Union des producteurs de Saint Emilion. Il est également en test dans plusieurs domaines portugais et en Champagne. Les premiers prototypes devraient être en vente d'ici le mois de décembre 2015, à un prix qui doit encore être confirmé (dans la zone des 1000 euros a priori). Winegrid cherche des châteaux et domaines partenaires pour tester ces prototype lors de la prochaine vendange !

 

Enometer, ou le smartphone pour suivre les fermentations

 

La jeune stratup slovène Enolyse commence à faire parler d'elle. Elle a développé un système de senseurs à installer sur les cuves de vinification, relié à une application mobile sur tablette ou smartphones.  Aujourd'hui, une quarantaine de domaines slovène et autrichiens utilisent leur capteurs EnoMeters. Ces capteurs mesurent aujourd'hui l'évolution de la teneur en sucre et les températures pendant les fermentations, mais ont vocation à mesurer d'autres paramètres à l'avenir. Chaque cuve équipée d'un capteur est ensuite dotée d'un QR code, sous forme de sticker afin de l'identifier sur l'application EnoApp. Avec un simple smartphone fonctionnant sous IOs ou Androïd. 
, les données collectées sont ainsi envoyées par bluetooth vers l'appareil de l'oenologue ou du maître de chai, qui peut ensuite  suivre leur évolution et ajouter des annotations et résultats de mesures manuelles.

Avis aux vignerons français, Enolyse entre en phase de test sur le marché français et recherche des domaines volontaires afin de mettre en place des solutions pilote. Une réduction de 35 % est offerte sur les senseurs au coût actuel (prix de vente hors réduction : 500 euros). Les vignerons partenaires bénéficieront également d'un accompagnement à distance gratuit.

 

 

Vinifica : un système de vinification intégralement automatisé et contrôlable à distance

 

L'idée du système Vinifica, développé par la société italienne Winer, est d'offrir à l'équipe de cave la possibilité d'opérer à distance sur les opérations de remontage et d'oxygénation des cuves en fonction de critères analytiques définis à l'avance (température, densité,...).

Vinifica est une solution aujourd'hui plus complète qu'un simple outil analytique, puiqu'elle intègre en plus des capteurs de température et de densité un sytème de micro-oxygénation et de remontage : arrosage automatique intégré, en plus de la solution logiciel et du boitier de commande à installer sur la cuve. En bref, un système autonome et automatique de vinification acctionable et contrôlable à distance par smartphone ou tablette.

L'ensemble des données est stockée et permet chaque année d'améliorer la prise de décision en fonction des itinéraires de vinification passés.

Plusieurs domaines italiens (Tenuta Ornanni) sont équipés de cette solution mais la société cherche des domaines et partenaires en France pour ce développer. Le prix officiel pour équiper une cuve est de 9.000,00 euros, mais en promotion pendant la phase de démarrage, autour de 5.000,00 euros. 

 

Et l'oenologue dans tout ça ?

 

Ces capteurs et robots vont-ils faire disparaître les laboratoires d'oenologie et, à terme, le besoin d'oenologues dans les chais ? La machine va-t-elle remplacer les hommes ? A court terme, pas de risque, seules les paramètres physiques et chimiques standards peuvent être mesurés. Mais les sociétés travaillent à l'élaboration de capteurs susceptibles à terme de doser d'autres paramètres comme le soufre, l'acidité volatile, etc... Et dans un futur proche, certainement les paramètres microbiologiques voire même gustatifs (des langues et nez électroniques sont déja utilisés par la recherche) seront même opérationnels... Plus d'exactitude dans les mesures, moins de risques d'erreurs humaines dans les choix et des améliorations continues par auto-apprentissage, de vinifications en vinifications : la promesse de meilleurs vins, sans humain ?

Gageons que les oenologues sauront s'adapter, et leur rôle d'experts leur mermettra d'être au plus prêt des vinificateurs afin de les aider grâce à leur expérience à faire les meilleurs choix d'itinéraires de vinification en fonction de leur objectifs, de leurs marchés cibles, ou de leurs terroirs viticoles !

En savoir plus

Auteur :
Jules Lamon
Community Manager - Winemak-In
Clos Montmartre ;) - France

Derniers commentaires

Farotto Carlo
Farotto Carlo
Expertise winemak-in
il y a 1 an

Plusieurs chercheurs, comme le professeur J.M. Sablayrolles, déjà pendant les années '80, dans ses recherches sur l'automation en vinification, déclarait que la technologie neccessaire (ordinateurs, capteurs) et que les changements proposés sur les stratégies de la fermentation, n'étaient largement incompatible avec le contexte œnologique; et le professeur R. Oruña concluait dans son proget FT-NIR (fermentation en lot alimenté) que, le secteur du vin n'est pas le paradis de l'innovation.
http://hosted-p0.vresp.com/895261/944835a316/ARCHIVE

Inscrivez-vous pour commenter ! Inscription

Matthieu David-Beaulieu
Matthieu David-Beaulieu
Expertise winemak-in
il y a 1 an

L'innovation c'est genial, mais trop d'innovation.. Comment seront les vins dans 50 ans? Avec l'avancee de la technologie, j'ai bien peur que tout le monde produise le meme vin standard, d'ou qu'il soit et peu importe le sol qu'il ait!
Faire du vin est quelque chose d'artisanal et devrait a mon avis le rester.

il y a 1 an

et ca? il marche bien en Italie et il coute tres peu!!!
http://www.winer.it/data/barbera2015.jpg

J'aime 0
il y a 1 an

Intervento dell'Enologo Andrea Buzio sull'uso del Sistema Integrato di Vinificazione 'VINIFICA' prodotto da Winer, Wine Making Equipments & Technologies:
«Quest'anno abbiamo prodotto uno chardonnay a temperature bassissime, con una fermentazione rallentata fino ai limiti minimi possibili.
Il risultato è stato un vino con bouquet aromatici molto fini, una struttura di aromi molto diversa, un prodotto nuovo, che genera curiosità e senso di novità fra i clienti».
https://www.facebook.com/winer.it/videos/1210085482350773/

J'aime 0

Inscrivez-vous pour commenter ! Inscription

microlab Optomesures
microlab Optomesures
Expertise winemak-in
il y a 1 an

il n'y a pas de société française dans celles citées !
peut etre parce que nous avons deja essayé ces solutions sans succes :
par exemple il est impossible de mesurer les DO avec un vin turbide puisqu'en fait les particules absorbent la lumiere et faussent la couleur ( donc le winegrid ne peut pas faire les 2 !) il est aussi impossible d'utiliser des mesures optiques dans les cuves en fermentation , les bulles faussant toute mesure optique . Les mesures electrochimiques sont peu fiables , couteuses , ne pouvant etre mis en contact avec des produit alimentaires
La dure réalité des chais tempere vite l'optimisme des start up et leur financeurs .
souvenez vous de la canne refractometrique , du densimax , de scan2A etc,etc
Le prix des solutions promettant de revolutionner les chais est en general indecent .

il y a 1 an

et ca? il marche bien en Italie et il coute tres peu!!!
http://www.winer.it/data/barbera2015.jpg

J'aime 1
il y a 1 an

Intervento dell'Enologo Andrea Buzio sull'uso del Sistema Integrato di Vinificazione 'VINIFICA' prodotto da Winer, Wine Making Equipments & Technologies:
«Quest'anno abbiamo prodotto uno chardonnay a temperature bassissime, con una fermentazione rallentata fino ai limiti minimi possibili.
Il risultato è stato un vino con bouquet aromatici molto fini, una struttura di aromi molto diversa, un prodotto nuovo, che genera curiosità e senso di novità fra i clienti».
https://www.facebook.com/winer.it/videos/1210085482350773/

J'aime 0

Inscrivez-vous pour commenter ! Inscription

Farotto Carlo
Farotto Carlo
Expertise winemak-in
il y a 1 an

Hier soir, 30 Septembre 2015, on a cnclu la fermentation de 500 hl de Barbera. Voila la log file du travail de notre Sistème Vinifica
www.winer.it/data/barbera2015.jpg

il y a 1 an

merci pour le partage de ces résultats !

J'aime 1
il y a 1 an

Intervento dell'Enologo Andrea Buzio sull'uso del Sistema Integrato di Vinificazione 'VINIFICA' prodotto da Winer, Wine Making Equipments & Technologies:
«Quest'anno abbiamo prodotto uno chardonnay a temperature bassissime, con una fermentazione rallentata fino ai limiti minimi possibili.
Il risultato è stato un vino con bouquet aromatici molto fini, una struttura di aromi molto diversa, un prodotto nuovo, che genera curiosità e senso di novità fra i clienti».
https://www.facebook.com/winer.it/videos/1210085482350773/

J'aime 0

Inscrivez-vous pour commenter ! Inscription

Farotto Carlo
Farotto Carlo
Expertise winemak-in
il y a 1 an

Hier, ici en Piedmont, on a rempli une cuve de 500 hl de BARBERA D'ASTI DOCG et aujourd'hui on est en train de solfiter et ajouter les levures... si vous voulez suivre la fermentation avec notre sisteme integre VINIFICA, vous pouvez rejoindrer ce link (qui va se mettre a jous tous les 5 minutes)
http://www.winer.it/data/barbera2015.jpg

Inscrivez-vous pour commenter ! Inscription