La communauté d'entraide des vignerons et des œnologues.
Inscrivez-vous
Ou avec votre compte :
Paul Bouhélier
Paul Bouhélier
Vigneron Domaine BOUHELIER

Chaumont-le-Bois, France


Centres d'intérêts

Activité
Paul Bouhélier a commenté la publication
il y a 5 jours
Merci pour cet outil!

quelques remarques pour amélioration:

-Pour densité et alcool probable,
il faudrait calculer d'abord la concentration en sucre en gr/L et marquer le taux de conversion en alcool 16.86 dans le cas présent j’imagine? pourquoi pas pouvoir choisir ce taux.

-Pour le mutage
Le mutage est utilisé pour le ratafia en Bourgogne et Champagne a partir de moûts non fermentés. ce calculateur ne permet pas le calcul de mutage pour ce type de Liqueurs... par exemple on fait un ratafia a 18% d'alcool à partir de moût frais et en ajoutant un alcool distillé généralement titrant entre 65° à 90°. Et en général on essaye de faire des tonneaux plein donc combien de vol d'alcool mettre dans le tonneaux avant de le compléter je jus pour arriver à 18% une fois plein ?

-pour la chaptalisation
Il serait intéressant de pouvoir mettre un rdmt alcoolique personnalisé, certaines levures en blanc sont a 16.6 par exemple.
le calculateur pourrait également prévoir une chaptalisation par MCR ou liqueur personalisé (généralement a 500gr/L dans les grosses unités), très utilisé en méthode traditionnelle.
Le calcul de l'augmentation de volume engendré et volume final serait utile surtout pour l'enrichissement en saccharose en poudre!

-le calcul de sulfitage pourait être complété par le calcul du SO2 actif et ajustement du SO2 libre.
Il y a un très bon outil déjé existant sur le site de Laffort.

J'utilise également l'application de Lamotte Abiet "OenoSolutions" et Oenotools qui ont chacun leurs imperfections et leurs qualités.

Paul Bouhélier a aimé la publication
il y a 2 ans

Paul Bouhélier a aimé la publication
il y a 3 ans

Vendanges 2018 : comment gérer les carences en azote des moûts ?
Publiée le 11/09/2018 18:48
Viticulture Conseils oenologique
Un grand nombre d’analyses de maturité évoquent des niveaux d’azote assimilable faibles à très faibles dans différents vignobles, septentrionaux ou méridionaux, pour le millésime 2018. Dans ces conditions, les fermentations alcooliques peuvent se révéler périlleuses. Heureusement, des outils existent pour corriger les moûts mais également pour mieux maîtriser l'expression aromatique lors des vinifications.
Annonceurs
Les membres actifs
Étiqueteuses MECAMARC
Étiqueteuses MECAMARC
Fabricant français d'étiqueteuses
BASILE CHARPY
BASILE CHARPY
Maître de chai
Emmanuel Kusz
Emmanuel Kusz
directeur cave / exploitation directeur technique
Carte des membres
Les dernières publications
La dernière offre d'emploi
Technicien de chaîne (H/F)
Technicien de chaîne (H/F)
17 septembre 2021