La communauté d'entraide des vignerons et des œnologues.
Inscrivez-vous
Ou avec votre compte :
Gare à l'OTA en Languedoc
Gare à l'OTA en Languedoc
Publiée le 02/09/2020 14:14
Innovation vin et santé Microbiologie

Les conseillers viticoles languedociens constatent un développement de la pourriture noire causée par le champignon Aspergillus carbonarius. Le phénomène est particulièrement visible dans l’Hérault et dans l’Aude (Vitisphère, 31 Août).

Le développement d’Aspergillus carbonarius constitue un risque de formation de teneurs élevées d’Ochratoxine A (OTA) dans les vins.

« Cette mycotoxine a des propriétés cancérigènes, néphrotoxiques et immunodépressives pour des ingestions importantes sur de longues durées » rappelle l’Institut Français de la Vigne et du Vin. Les vins ne sont commercialisables que s’ils en renferment moins de 2 µg/L en Europe et 1µg/L au Canada.

Oenobrands rappelle qu’une vendange précoce, un tri sélectif et des macérations courtes (pressurage direct en blanc, vinification en rosé pour les raisins noirs) permettent de limiter les teneurs en OTA dans les moûts. En revanche ces teneurs augmentent lors des macérations notamment en vinification en rouge. Nous conseillons donc de vinifier les raisins au plus vite, avec des levures à fermentation rapide, et de limiter triturations et macérations.

En particulier, l’ajout de Rapidase Clear Extreme à la maie du pressoir permettra un débourbage rapide, efficace; d'obtenir des lies compactes et de fait faciliter le soutirage.

 

Avec Rapidase Clear Extreme, vous débourbez des moûts à partir de 6°C, grâce à la présence d’une pectinase thermostable dans la formulation.

Les doses d’emploi de Rapidase Clear Extreme? Elles dépendent de la température du moût :

6°C à 10°C = 3 mL/hL (g/hL)

10°C et 12°C = 2 mL/hL (g/hL)

>12°C = 1 mL/hL (g/hL)

Dès la fin de la fermentation alcoolique, nous vous recommandons de faire mesurer la teneur en OTA des vins. Dans la mesure du possible de faire des assemblages pour faire tomber la teneur d’un vin qui en serait très riche.

Ensuite, vous pouvez faire un traitement avec les écorces de levure Extraferm qui permettront de réduire de 20 à 30% la teneur en OTA de vins finis.

Résultats obtenus sur un vin naturellement contaminé et traité avec Extraferm à 2 x 20 g/hL (Inter Rhône 2015).

Le protocole de traitement du vin avec Extraferm est le suivant :

 

 Rapidase Clear Extreme et Extraferm sont compatibles avec les règlementations bio UE et NOP.

 

 

Le règlement Européen définit une limite d’utilisation à 40 g/hL. Pour les autres pays, se référer à la législation en vigueur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rapidase Clear Extreme et Extraferm sont vendus en France par la société Erblsoeh (ex-La Littorale) ainsi que par son réseau de distribution en France et en Suisse

Plus d'informations sur l'auteur :

Annabelle CottetCe membre est un influenceur Winemak-In
Oenologue chez Oenobrands